Le Musée Cévenol

 

 

 

Près du Vieux Pont roman du XIIIème siècle, dans l’ancien quartier des artisans, le Musée Cévenol occupe une filature du XIXème siècle. 

 

Sur trois niveaux sont exposées de riches collections qui nous permettent :

  • de voyager dans le temps, depuis la préhistoire jusqu'à nos jours
  • de comprendre la géographie des Cévennes méridionales
  • de découvrir ce que fut la vie des habitants de cette région au cours des siècles

 


Histoire du bâtiment 

 

D’abord tannerie (XIVème siècle), le bâtiment fut réaménagé, au XIXème siècle, pour devenir d’une part magnanerie et d’autre part filature de soie. Un atelier de ganterie succéda à la filature.

En 1938 la mairie du Vigan achète le bâtiment pour y loger la troupe. Dès janvier 1939, le bâtiment sert de refuge pour des civils espagnols fuyant le franquisme, puis, pendant la débâcle en 1940, pour des belges et français du Nord. De 1940 à 1943 le centre du 18ème groupement des Chantiers de la Jeunesse sera établit dans ces locaux.

 

Au début des années cinquante, le premier lycée de la ville y sera installé (dortoirs, réfectoire, salles de classe), puis le bâtiment hébergera une œuvre suisse, la Mission Roland, qui accueille des orphelins kabyles.

 

 

Histoire du musée

 

6-16 septembre 1961 

Les Anciennes Techniques Cévenoles

La municipalité du Vigan organise une exposition en prélude à la création du Musée Cévenol. Intitulée Les Anciennes Techniques Cévenoles, elle se tient dans la salle du foyer communal au Vigan. C'est André Chamson, de l’Académie française, qui préside l'inauguration.

 

5 septembre 1963

Musée Cévenol

Le Musée Cévenol est inauguré au 1 rue des Calquières, son emplacement actuel, en présence d’un public nombreux.

Citons les principaux acteurs de la mise en œuvre de ce projet :

  • Monsieur André Bastide, maire de la ville, conseiller général, initiateur du projet.
  • Madame Odette Teissier du Cros, ethnologue, collaboratrice de Georges-Henri Rivière au Musée des Arts et Traditions populaire dès 1937. Animatrice, principale organisatrice de la collecte d’objets et conservateur du Musée Cévenol.
  • Monsieur André Chamson, de l’Académie française alors directeur des Archives de France
  • Madame Adrienne Durand-Tullou, docteur es-lettres. Elle participe aux côtés d’Odette Teissier du Cros à la collecte d’objets pour enrichir la collection du musée, particulièrement en archéologie et ethnologie.
  • Monsieur Georges-Henri Rivière, ethnologue. Il a conçu puis dirigé le Musée National  des Arts et Traditions Populaires à Paris.
  • Monsieur Pierre Gorlier, directeur des écoles publiques, secrétaire général de la mairie du Vigan. Il est l’auteur d’une monographie sur la ville Le Vigan à travers les siècles, publiée en 1955. Son aide fut précieuse comme celle de son assistante madame Odette Cavalier.

 

 

 

Les collections

 

 

Le Musée Cévenol présente sur 1500 m² un panorama de la vie en Cévennes de la préhistoire à nos jours. Les collections témoignent de la vie et de l’habitat d'une large zone géographique allant du massif de l’Aigoual au nord des garrigues héraultaises. Différentes salles, organisées par thèmes, visent à montrer les traditions, les anciennes activités artisanales et industrielles des Cévennes méridionales.

  • Le rez-de-chaussée accueille les expositions temporaires et une salle des métiers exercés autrefois dans les Cévennes méridionales.
  • Aupremier étage, la salle d’ethnologie donne un aperçu de la vie dans les vallées cévenoles et les petits causses. Plusieurs ateliers d’artisans ainsi qu’un intérieur cévenol ont été reconstitués.
  • Un espace consacré à Coco Chanel a été aménagé suite à une exposition organisée en 1992 “Coco Chanel un secret cévenol”.
  • Au deuxième étage, la salle André Chamson, présente l’écrivain académicien, ses ouvrages et ses manuscrits. La salle du Temps, rebaptisée salle Adrienne Durand Tullou, permet de cheminer tout au long de l’histoire des Cévennes méridionales depuis les origines à nos jours.

1963 - inauguration du musée avec la seule salle d’ethnologie.

1967 - inauguration de la salle André Chamson

1973 - inauguration de la salle du Temps

1979 - inauguration de salle d’entrée et de la salle des métiers

1989 - les espaces d’entrée, de la salle du Temps et de la salle d’ethnologie sont remodelés

1989 - déménagement de la salle André Chamson au second étage. La salle vide devient le lieu, avec le rez-de-chaussée, d’expositions temporaires

2003 - la salle d’exposition temporaire devient un lieu d’exposition permanente de peintures et d’instruments de musique, salle des Beaux-arts. En 2011, cette salle redevient un lieu d’exposition temporaire.

Les différents espaces en photos